Smart energy : Générale du Solaire en Côte d’Ivoire

Générale du Solaire faisait partie des neuf entreprises retenues par Bpifrance et la Société Générale en partenariat avec Business France, pour valoriser l’expertise française en matière de transition énergétique en Côte d’Ivoire du 5 au 8 juin dernier. Au programme, quatre jours de coaching et de rendez-vous avec des prospects et des partenaires potentiels à Abidjan. Un soutien appréciable et apprécié par Générale du Solaire, qui se poursuit en France.

La Côte d’Ivoire a le vent en poupe

 « On a ciblé l’Afrique car on s’est dit : il y a du soleil, des besoins et un paysage concurrentiel moins développé qu’ailleurs », confiait au journal Le Monde le directeur du développement du groupe Générale du Solaire, Antoine Huard. « L’accompagnement qu’il nous faut n’est pas seulement financier. On a besoin d’ouverture de portes, précisait-t-il. La diplomatie économique doit se mobiliser autant pour les PME qu’elle le fait déjà pour les grands groupes. »

En effet, le pays attire. Et pour cause notamment, son taux de croissance de près de 8% depuis 2012. En plus de sa relative stabilité politique, la Côte d’Ivoire représente 23 millions de personnes qui ont besoin d’être équipées. Bien que la France ait perdu de nombreuses parts de marché en Afrique subsaharienne, elle reste active sur le continent. Et pourtant, « L’Afrique, c’est difficile, car c’est plein de tout petits marchés. Mais c’est aussi très rentable, expliquait Alexandre Maymat, directeur Afrique de la Société Générale dans une interview donnée au journal Le MondeEt si le PIB africain est aujourd’hui inférieur à celui de la France, en 2050, il sera deux fois supérieur. »

Partie prenante de cette délégation, le groupe Générale du Solaire salue la qualité des échanges qui ont pu ouvrir des perspectives très prometteuses pour le développement de projets solaires dans la région et en Côte d’Ivoire en particulier.».