Lancement du projet Laser H2

Accord de partenariat entre la Communauté de communes du Val de l’Eyre, la ville du Barp, la SEM Route des Lasers, le CEA et Générale du Solaire pour promouvoir l’hydrogène vert sur le territoire

Cet accord de partenariat regroupe la Communauté de communes du Val de l’Eyre, la ville du Barp, la SEM Route des Lasers (Société d’économie mixte), le CEA (Commissariat à l’énergie atomique) et Générale du Solaire. Il a pour objectif de promouvoir l’hydrogène vert sur le territoire.

L’évènement du 20 mai 2022 a aussi permis la signature de la lettre d’intention de la Communauté de communes du Val de l’Eyre pour la conversion d’une benne à ordures ménagères à l’hydrogène vert.

 

 

Genèse de l’accord de partenariat du projet Laser H2

Générale du Solaire développe actuellement plus d’1 GW de projets en France dont deux projets de centrales solaires sur plans d’eau sur les communes du Barp et de Mios. L’entreprise se positionne également en tant que producteur d’hydrogène vert à partir de ses installations photovoltaïques.

C’est dans le cadre du développement de ces projets photovoltaïques que Générale du Solaire s’est rapproché de la commune du Barp, de la Communauté de communes du Val de l’Eyre, de la SEM Route des Lasers et du CEA afin de faire émerger ce projet de production et de distribution d’hydrogène vert issu de l’électricité produite par ces centrales solaires.

 

Interview de Martin Jouët, chef de projet innovation de Générale du Solaire, par Val de L’Eyre TV tout droit réservé

 

La France a lancé le 9 septembre 2020 une stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné afin de décarboner l’industrie et les transports, créer une filière pourvoyeuse d’emplois et améliorer sa souveraineté énergétique en diminuant les importations d’hydrocarbure.  Cet engagement national passe naturellement par l’engagement des régions et des territoires : le projet Laser H2 en est une belle représentation.

Une centrale photovoltaïque flottante d’environ 20 MW sera installée sur les lacs des anciennes carrières de Sibelco au Nord du Barp. Cette typologie d’installation innovante permet de limiter l’impact sur l’environnement et les activités humaines.  L’énergie solaire sera utilisée pour produire de l’hydrogène vert, distribué au plus proche des usages. Le projet a pour ambition d’être un hub de production d’hydrogène vert pour alimenter la mobilité lourde terrestre et maritime du Pays du Bassin d’Arcachon et du Val de l’Eyre. Un point de distribution sera installé sur le Barp même et d’autres stations sont à l’étude pour alimenter les usages des communautés de communes voisines. Ce projet permet donc :

  • D’augmenter l’indépendance énergétique du territoire grâce à une production et distribution en circuit court d’un vecteur énergétique produit à partir de ressources renouvelables locales ;
  • D’offrir une solution technique pour répondre aux enjeux réglementaires, sociétaux et environnementaux auquel il est confronté ;
  • D’apporter une visibilité à long terme sur ses dépenses énergétiques grâce à une électricité solaire produite à un prix stable.

Dans ce cadre, la Communauté de communes du Val de l’Eyre s’est engagée aux côtés de Générale du Solaire pour amorcer la pompe des usages et a signé le 20 mai 2022 la lettre d’intention qui le démontre. Une partie des véhicules utilisés pour la collecte des ordures ménagères sera convertie à l’hydrogène. Cela permettra de réduire les émissions de CO2, d’améliorer la qualité de l’air et de limiter les nuisances sonores tout en conservant le niveau de service actuel.

 

Visuel de la SEM route des lasers tout droit réservé

 

Les prochaines étapes

Les prochaines étapes du projet sont de continuer la sécurisation des usages ainsi que d’obtenir les autorisations administratives sur le foncier identifié. Le développement d’un écosystème H2 est un travail de concertation et d’étude impliquant la production d’électricité, la production et distribution de l’hydrogène, les consommateurs (publics et privés) et les constructeurs de véhicules.

Générale du Solaire invite donc l’ensemble des acteurs intéressés du territoire à venir se joindre à ce projet afin de sécuriser son approvisionnement futur en hydrogène ainsi que d’obtenir des aides à l’achat des véhicules (contact email :  martin.jouet@gdsolaire.com).

 

« Nous sommes ravis en tant que producteur indépendant d’énergie renouvelable de concrétiser le lancement du projet Laser H2. La France a lancé le 09/09/2020 une stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné chiffrée à 7 milliards €. » explique Frédérique Cubilie, Responsable Développement pour Générale du Solaire. « La France se fixe, en effet, pour objectif l’installation de 6,5 GW d’électrolyseurs d’ici à 2030 afin de décarboner l’industrie et les transports ; créer une filière pourvoyeuse d’emplois et améliorer sa souveraineté énergétique en diminuant les importations d’hydrocarbure. Cet engagement national passe naturellement par l’engagement des régions et des territoires. L’accord de partenariat que nous signons avec la SEM Route des Lasers, le CEA, la Communauté de communes du Val de l’Eyre, la ville du Barp et les engagements déjà pris par ces acteurs sont des beaux exemples de concrétisations sur le territoire. Nous avons à cœur d’accompagner ces partenaires dans le cadre du projet Laser H2. »

Vous pouvez retrouver davantage de contenus concernant le lancement de ce projet en consultant les articles suivants via les liens cliquables ci-dessous, sous réserve d’abonnement :

Retrouvez également une interview de Martin Jouët dans la vidéo réalisée par Val de L’Eyre TV

 

Générale du Solaire tient à remercier toutes les personnes : collaborateurs, élus et partenaires, qui participent au développement de ce projet de territoire.

Depuis 2008 Générale du Solaire accompagne les propriétaires fonciers : indépendants ou collectivités … dans leur projets solaires, pourquoi pas vous ?

Faites-nous part de votre projet d’hydrogène, nos experts vous accompagneront pour sa réalisation