A Boulogne sur Gesse, solaire rime avec biodiversité

A peine quelques semaines après la mise en service de la centrale solaire de Boulogne-sur-Gesse, construite et exploitée par Générale du Solaire, la nature a repris ses droits !

 

Le parc photovoltaïque a fait l’objet d’une recolonisation naturelle par la flore prairiale, terrain de chasse idéal pour les espèces insectivores. Un entretien adapté permettra au milieu de conserver son caractère ouvert, propice au développement de la biodiversité.

La protection de la biodiversité est un enjeu majeur pour Générale du Solaire.
Dans le cadre de ses projets, le groupe Générale du Solaire se fait assister par un écologue indépendant pour l’étude environnementale et son suivi.
L’identification des enjeux et la mise en place de mesures d’évitement et de réduction adaptées sont nécessaire pour la préservation de la faune et de la flore.
Par exemple, le démarrage du chantier respecte un planning en fonction des espèces répertoriées afin d’éviter le dérangement lors des périodes de reproduction.
Les zones sensibles sont identifiées et protégées.
Dans le cas du projet de Boulogne sur Gesse, des pierriers ont été mis en place (propice au développement des reptiles) ainsi que des tas de bois (pour les insectes) et des nouvelles haies d’essences locales.
Des mesures écologiques spécifiques ont été prises avec notamment la protection des appareils électrique pour permettre la mise en place d’un Eco-pâturage en toute sécurité pour les bêtes sur le site.

Pierriers

Tas de bois

Création de mare pour amphibiens, avec plantes hygrophiles, clôturé pour protection des brebis dans le cadre de l’éco-pâturage

Pour en savoir plus sur la centrale photovoltaïque au sol de Boulogne sur Gesse